Quelles sont les principales plantes dépolluantes ?

Toutes les plantes sont nécessaires pour notre survie : grâce à leurs feuilles elles transforment le CO2 qui nous rejetons en oxygène dont nous avons besoin (la nature est bien faite).

Les plantes dépolluantes ont une faculté supplémentaire : elles sont capables de capter les polluants et de les transformer en matière organique. Elles permettent donc d’agir sur les deux tableaux en augmentant la quantité d’oxygène disponible et en améliorant la qualité de l’air.

 

Je ne maintiens pas le suspens plus longtemps voici la liste des plantes dépolluantes :

Le philodendron est la plus efficace des plantes dépolluantes. Elle élimine le formaldéhyde et le trichloréthylène. Peu exigeante, elle aime les pièces sombres. Les endroits trop lumineux ne lui conviennent pas.

Le ficus a un bon pouvoir d’absorption pour les composés organiques volatils (cov). Elle aime la lumière et trouve sa place dans un salon.

Le chlorophytum est parfait pour dépolluer monoxyde de carbone, formaldéhyde, toluène et xylène. On peut le placer n’importe où dans la maison car il a besoin de peu d’éclairage et de peu d’arrosage.

Le lierre est très efficace contre le benzène, l’ammoniac, le formaldéhyde et le xylène. Il se plaît dans les pièces lumineuses.

L’anthurium est, selon la NASA, une plante dépolluante efficace pour absorber l’ammoniac et les composés organiques volatils (cov). Il aime les atmosphères chaudes et humides.  Il serait donc judicieux de placer cette plante à proximité des endroits où l’on stocke les produits ménagers qui en contiennent des cov comme la cuisine ou la salle de bain.

La sansevière dépollue efficacement, elle élimine le benzène, le trichloréthylène et la fumée de cigarette. Plante dépolluante rustique, elle se plaît un peu partout et n’a pas besoin de beaucoup d’arrosage.

Le dracaena neutralise les produits toxiques comme le benzène et le xylène. Il dégage plus d’oxygène qu’il n’en consomme. Il a besoin de lumière, d’un arrosage régulier et de quelques vaporisations d’eau de temps en temps.

La fougère de Boston absorbe le formaldéhyde, le benzène, le trichloréthylène et l’ammoniac. Elle aime les endroits humides et lumineux.

Le spathiphyllum n’a pas son pareil pour absorber le benzène, le trichloréthylène, le xylène, le formaldéhyde et l’ammoniac. Il aime la chaleur et la lumière.

Le cactus réduit les effets des ondes électromagnétiques (de nos appareils électriques ou électroniques) en les captant. Il exige peu de soin et peu d’eau et trouve idéalement sa place dans les endroits où il y a beaucoup d’appareils ménagers, la télévision, l’ordinateur…

Attention : les propriétés et indications mentionnées dans cet article sont basées sur un ensemble de recherche qui présente un usage traditionnel de l’huile essentielle, reconnu par des experts en aromathérapie.

Néanmoins il reste recommandé pour l’utilisation des huiles essentielles de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie qui vous connaît afin qu’il puisse recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Partagez

Poster un commentaire