Olfactothérapie, quelles huiles essentielles choisir ?

Je vous propose aujourd’hui de découvrir quelles huiles essentielles choisir pour pratiquer l’olfactothérapie ?

La chose primordiale sur laquelle j’insiste est que vous choisissiez des huiles essentielles dont l’odeur vous plaît.
Comme je le répète souvent à mes élèves au cours des formations, il faut faire confiance à notre odorat directement relié à notre cerveau limbique qui est les siège de nos émotions.

Concernant le choix de vos huiles essentielles, il n’y a pas de recette miracle. On sait que certaines huiles essentielles ont des propriétés calmantes et d’autres des propriétés tonifiantes. A  vous de choisir vos huiles essentielles en fonction du résultat que vous souhaitez obtenir et de l’odeur qui vous plaît.

Si vous cherchez des huiles essentielles calmantes vous pourrez vous tourner vers :

  • les fleurs : Lavande vraie, Ylang-Ylang, Camomille noble
  • les feuilles : Petit grain bigarade, Menthe verte
  • les agrumes : Mandarine, Bergamote, Orange douce, Pamplemousse, Yuzu
  • les citronnées : Litsée citronnée, Verveine citronnée, Lemongrass
  • les mystiques : Myrrhe, Encens, Patchouli

Avant de débuter la formation certifiante avec mes élèves, elles réalisent un test qui leur permet de découvrir leur tempérament hippocratique et les huiles essentielles qui leur correspondent.

Si vous cherchez des huiles essentielles tonifiantes voici ce que je vous propose :

  • les classiques : Marjolaine à coquilles, Ravintsara, Menthe poivrée
  • les conifères : Pin sylvestre, Epinette noire ou Katrafay

Vous pouvez en choisir une ou faire un mélange de plusieurs huiles essentielles tout est permis, je laisse place à votre créativité. On ne mélangera par contre pas plus de 3 huiles essentielles différentes et on ne fera pas un mélange d’huiles essentielles calmantes et tonifiantes dans le même flacon ce serait un non-sens.

Pour pratiquer l’olfactothérapie plusieurs méthodes existent. Vous pouvez respirer les huiles essentielles à même le flacon, sur un stick inhaleur, dans un diffuseur ou verser 2 gouttes d’huile essentielle sur vos poignets, placer vos mains en cathédrale et pratiquer 3 longues et profondes inspirations. (Voir article à ce sujet)

Si vous choisissez des agrumes faites attention au soleil car ils rendent votre peau photosensible. Vous risquez de vous brûler la peau si vous l’exposez au soleil. Dans tous les cas pratiquez toujours un test d’allergie avant d’appliquer des huiles essentielles sur votre peau (voir article à ce sujet)

Cette liste est loin d’être exhaustive. Elle vous donne juste des pistes de réflexion.

Une patiente m’a posé la question suivante :

Qu’en est-il si un patient a perdu l’odorat ?

L’olfatothérapie sera-t-elle quand même efficace ?

Et la réponse est oui. Si patient a perdu l’odorat l’olfactothérapie sera quand même efficace car les récepteurs olfactifs se trouvent au niveau du cerveau.

Pour le prouver des études ont été menées et on a testé le taux de sédation d’une personne ayant perdu l’odorat dans un champ de lavande. Les résultats sont incroyables !

 

 

Maintenant vous à vous de jouer, faites-vous plaisir !

Attention : les propriétés et indications mentionnées dans cet article sont basées sur un ensemble de recherche qui présente un usage traditionnel de l’huile essentielle, reconnu par des experts en aromathérapie.

Néanmoins il reste recommandé pour l’utilisation des huiles essentielles de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie qui vous connaît afin qu’il puisse recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Partagez

Poster un commentaire