fbpx
blank

Ménopause : 10 astuces contre les bouffées de chaleur

Pour beaucoup de femmes, ménopause rime avec bouffées de chaleur et sueurs nocturnes.

Dans cet article, voyons comment lutter contre les bouffées de chaleur sans recourir au traitement hormonal de la ménopause. Découvrez mes 10 astuces pour mieux vivre avec celles-ci.

1) Qu’est-ce que la bouffée de chaleur ?

Il s’agit d’une sensation de chaleur intense, subite et passagère (de quelques secondes à dix minutes) au niveau du visage, du cou et du buste. Elle est généralement accompagnée de sueurs, de frissons et dans certains cas de vertiges voire de nausées.

Dans la majorité des cas, elle est liée à un déséquilibre hormonal et survient surtout la nuit. C’est la raison pour laquelle on parle de sueurs nocturnes. Les conséquences sont un sommeil de moins bonne qualité, du stress et de la fatigue.

Souvent désagréable et gênant (surtout en public), ce symptôme qui apparaît chez la femme au moment de la ménopause peut être atténué grâce à quelques changements de vos habitudes et des remèdes naturels efficaces et faciles à mettre en place.

2) Pourquoi la bouffée de chaleur se manifeste-elle ?

C’est la chute des œstrogènes, une hormone féminine qui intervient dans la régulation de la température du corps, qui serait responsable de l’apparition de bouffées de chaleur.

3) Quels sont les facteurs déclenchants ?

Facteurs hormonaux

La ménopause, chute des oestrogènes

La grossesse, bouleversements hormonaux

Une hystérectomie, ablation de l’utérus

Une hyperthyroïdie, celle-ci fonctionne de manière excessive et produit de la chaleur

Une hypoglycémie, le sucre diminue dans le sang ce qui augmente la transpiration pour contrer le manque de sucre

Les traitements antioestrogènes prescrits notamment pour lutter contre le cancer du sein.

Le syndrome prémenstruel, chute des oestrogènes

L’andropause, chez l’homme, lié à la baisse de sécrétion de testostérone

Facteurs non hormonaux

Allergies

Stress

Aliments :  épicés, café, alcool

Tabac

4) Quelles sont les 3 erreurs à éviter en cas de bouffées de chaleurs ?

  • Porter des vêtements trop serrés ou synthétiques car ils vont augmenter la production de chaleur. Préférez des vêtements amples et en coton. La nuit, choisissez un pyjama en fibres naturelles comme le coton ou la soie. Évitez les couvertures synthétiques et préférez superposer plusieurs couvertures fines. Vous pourrez ainsi en enlever une ou plusieurs en fonction de vos besoins et de la température dans la pièce.

 

  • Manger trop épicé peut provoquer des bouffées de chaleur mais également la consommation d’alcool et le tabagisme. Il est important de modifier votre alimentation pour lutter efficacement contre les bouffées de chaleur.

 

  • Le stress. Il faut apprendre à canaliser son stress. C’est un cercle vicieux car au plus on a de bouffées de chaleur au plus on stresse et au plus on stresse au plus on a de bouffées de chaleur. C’est un peu le serpent qui se mord la queue. Pour rompre ce cercle vicieux, tout ce qui vous permet de réduire ce stress est indiqué :  rien de tel que la méditation, le yoga, la sophrologie… Vous pouvez associer à cette pratique des huiles essentielles calmantes qui vous aideront à passer ce cap comme l’huile essentielle de Mandarine, de Camomille noble, de Lavande vraie, de Verveine citronnée… A vous de choisir les solutions qui vous conviennent le mieux !

Mes 10 astuces contre les bouffées de chaleur :

  • L’eau : quand on a un coup de chaud rien de tel que de pouvoir se rafraîchi Soit en passant votre visage et votre nuque sous l’eau soit en buvant un verre d’eau fraiche ou en utilisant un brumisateur (plus facile à emporter partout avec vous). Vous ferez chuter la température de votre corps et vous vous sentirez mieux immédiatement.

 

  • Pratiquez une activité sportive : le sport permet de réguler les fluctuations hormonales et prévient les bouffées de chaleur. Choisissez l’activité que vous préférez : vélo, natation, marche rapide, aquagym… Pratiquez cette activité 2 à 3 fois par semaine pendant au moins 30 minutes.

 

  • Soutenez votre foie pour qu’il puisse encore produire un peu d’œstrogènes et diminuer vos bouffées de chaleurs. Avalez 2 gouttes d’huile essentielle de Carotte sur un comprimé neutre ou dans une cuillère à café d’huile végétale de votre choix tous les matins à jeun pendant 21 jours.

 

  • L’huile végétale d’Onagre: cette huile végétale a la particularité de réguler le système hormonal et diminuer les bouffées de chaleur. Sur le plan physique elle diminue les maux de tête, les tensions dans les seins, la rétention d’eau. Sur le plan psychique elle diminue l’irritabilité, la déprime et l’anxiété. De plus elle nous apporte des vitamines liposolubles A, D, E, K qui sont très importantes surtout au cours de la ménopause. Par voie orale, il est recommandé d’en consommer de 2 à 6 grammes par jour en cure d’un mois renouvelable 3 à 4 fois par an. Cette huile végétale est contre-indiquée chez la femme enceinte et doit être conservée à l’abri de la lumière, de l’air et de la chaleur.

 

  • La tisane d’Aubépine : elle n’a pas d’effet hormonal sur la régulation de la bouffée de chaleur mais va réduire le stress et les palpitations qui y sont associées. Elle va rompre le cercle vicieux : stress-bouffée de chaleur-stress.

 

  • La tisane de Camomille : cette tisane permet de calmer les insomnies et favorise un bon sommeil. Idéal pour les femmes qui souffrent de sueurs nocturnes et qui veulent retrouver un sommeil de qualité.

 

  • La tisane de Verveine : à la fois antistress et antidéprime, cette tisane va booster le moral de la femme ménopausée. Cerise sur le gâteau, elle favorisera une bonne digestion.

 

  • La tisane de Sauge : la Sauge est associée depuis la nuit des temps à la femme et à la féminité. Il n’est donc pas étonnant qu’il s’agisse d’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre la ménopause. Versez 15 grammes de feuilles de Sauge séchées dans un litre d’eau bouillante, recouvrez et laisser infuser 10 minutes hors du feu. Il est recommandé de boire 3 tasses de cette tisane par jour pendant 3 semaines puis arrêt une semaine.

 

  • L’huile essentielle de Sauge sclarée: plus puissante que sa cousine la tisane, l’huile essentielle agira plus rapidement. Attention il ne faut pas confondre l’huile essentielle de Sauge sclarée avec l’huile essentielle de Sauge officinale qui elle est neurotoxique et abortive. Que ce soit pour calmer les bouffées de chaleur, diminuer l’irritabilité, améliorer l’humeur, favoriser un bon sommeil, diminuer les sécheresses vaginales, l’huile essentielle de Sauge sclarée n’a pas son pareil. Elle est l’alliée de la femme ménopausée.

Vous en avalerez 1 à 2 gouttes le matin, pures ou diluées dans une huile végétale. Pour la diluer utilisez de préférence l’huile végétale d’Onagre. Vous ferez une cure de 3 semaines puis vous arrêterez pendant 1 semaine et vous pourrez ensuite recommencer.

Si la voie orale ne suffit pas, vous pouvez associer à cette voie un massage du bas du ventre, au niveau de l’utérus. Vous diluerez 2 gouttes d’huile essentielle de Sauge sclarée dans 8 gouttes d’huile végétale d’Onagre. Et vous pourrez effectuer ce massage jusqu’à 6 fois par jour. L’huile végétale d’Onagre sera le premier choix car elle permet une bonne régulation hormonale.

Mon astuce supplémentaire : il existe des capsules d’huile végétale d’Onagre que vous pouvez associer à la voie orale et au massage. Vous les prendrez au repas pour une meilleure assimilation. La dose journalière conseillée est de 2 à 6 grammes par jour pendant 1 mois. Vous pouvez renouveler cette cure 3 à 4 fois par an. L’huile végétale d’Onagre est déconseillée chez la femme enceinte.

  • L’huile essentielle de Menthe poivrée: elle remplace parfaitement un éventail. Elle vous procurera un effet rafraîchissant immédiat. Pour cela, versez-en une goutte dans votre nuque. Effet glaçon immédiat ! Attention cette huile essentielle ne convient pas à la femme enceinte ou allaitante, à l’épileptique et à l’enfant de moins de 6ans.

Vous avez maintenant toutes les astuces en main pour soulager efficacement et de manière naturelle vos bouffées de chaleur. A vous de choisir celle qui vous convient le mieux

 

Attention : les propriétés et indications mentionnées dans cet article sont basées sur un ensemble de recherche qui présente un usage traditionnel de l’huile essentielle, reconnu par des experts en aromathérapie.

Néanmoins il reste recommandé pour l’utilisation des huiles essentielles de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie qui vous connaît afin qu’il puisse recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Poster un commentaire