Top 7 des huiles essentielles de l’hiver

Que vous l’attendiez avec impatience pour pouvoir chausser vos skis et profiter de soirées cocooning au coin du feu ou que vous le redoutiez car il est synonyme de nez qui coule, gorge qui gratte, frissons, température, courbatures, maux de tête…L’hiver arrive à grands pas. Découvrez quelles sont les 7 huiles essentielles que vous devez impérativement avoir chez vous. Grâce à elles, affronter l’hiver sera alors un vrai jeu d’enfant. Une huile essentielle bien choisie et bien utilisée peut soulager des maux d’hiver de manière efficace et naturelle.

1) L’huile essentielle de Ravintsara :

C’est l’huile essentielle phare de l’hiver.

S’il ne fallait en choisir qu’une seule ce serait celle-là.blank

Elle va booster votre système immunitaire grâce à son action immunostimulante.

Elle possède des propriétés antivirales et expectorantes qui vont vous être utiles en cas de rhume, toux, angine, bronchite, otite, sinusite …

Grâce à son action neurotonique, elle vous stimulera en cas de fatigue ou vous apaisera en cas de trouble du sommeil.

Comment l’utiliser ?

En prévention :

Versez-en 4 gouttes sur les poignets le matin 5J/7 durant tout l’hiver.

Pour ceux qui préfèrent la voie orale, avalez-en 2 gouttes le matin 5J/7.

Versez-en quelques gouttes sur un mouchoir que vous pourrez respirer à volonté.

Pour un nez bouché :

Massez-vous les narines avec 2 gouttes de cette huile essentielle et cela jusque 6x/j pendant 5 jours.

Attention aux yeux, les huiles essentielles peuvent-être irritantes pour ceux-ci.

( Que faire si vous recevez de l’huile essentielle dans l’œil)

Réalisez des inhalations en en versant 5 gouttes dans un bol d’eau chaude.

Pour celles qui n’ont pas cette huile essentielle, elle peut être remplacée par une huile essentielle d’Eucalyptus radié.

Pour qui ?

Cette huile essentielle très sûre d’emploi peut être utilisée chez tout le monde.

On n’utilisera par contre aucune huile essentielle chez la femme enceinte de moins de 3 mois. A la fin du premier trimestre de grossesse on pourra utiliser certaines huiles essentielles chez la femme enceinte mais jamais par voie orale ni en massage sur le ventre. Pour cela, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Petite astuce :

En massage, l’huile essentielle de Ravintsara permet de délier les langues. Si vous trouvez que votre mari ne vous parle pas beaucoup, proposez-lui un massage à l’huile essentielle de Ravintsara J.

Il vous déblaterera sa vie comme il ne l’a jamais fait.

A savoir :

L’huile essentielle de Ravintsara est extraite de la feuille du camphrier de Madagascar.

En malgache ravintsara veut dire « feuille bonne à tout ».

Cette huile essentielle ne doit pas être confondue avec le ravensare aromatique beaucoup moins intéressant.

2) L’huile essentielle d’Origan compact :

Je l’appelle « mon commando ».

C’est une des huiles essentielles les plus puissantes pour enrayer une infections.

blank.

Comment l’utiliser ?

C’est une huile essentielle que l’on prendra principalement par voie orale.

Caustique, il ne faut pas utiliser cette huile essentielle pure ou essayer de faire des dilutions soi-même. Il existe dans les pharmacies et les magasins bio des capsules toutes prêtes qui vous éviteront bien des mésaventures.

On conseille de prendre une capsule dosée à 75mg 3x/j pendant 5jours.

Petite astuce :

Vérifiez si la capsule contient également de l’essence de citron car l’huile essentielle d’origan peut-être toxique pour le foie et l’essence de citron aura un effet hépato protecteur.

(Quelle est la différence entre une essence et une huile essentielle).

A savoir :

L’huile essentielle d’Origan est un eubiotique.

C’est-à-dire qu’elle détruit les mauvaises bactéries sans s’attaquer aux bonnes bactéries.

De plus, la composition des huiles essentielles peut varier d’un lot à l’autre de sorte qu’il n’y a pas de résistance aux huiles essentielles contrairement aux antibiotiques.

3) L’huile essentielle de Thym à thujanol :

C’est mon huile essentielle phare contre les maux de gorge.

Elle est d’une efficacité redoutable contre les angines.blank

Elle a des propriétés antivirales, antibactériennes, anti-inflammatoires et apaisantes.

Son action chauffante va réchauffer la gorge et les cordes vocales ce qui est très intéressant pour lutter contre les extinctions de voix.

Comment l’utiliser ?

Avalez-en 2 gouttes 3x/j dans un peu de miel dès les premières sensations d’inconfort.

Vous pouvez combiner à cette voie orale la voie cutanée en massant 4 gouttes de cette huile essentielle sur la gorge 6x/j pendant maximum 5 jours.

Cette huile essentielle est très douce pour la peau malgré son goût très puissant et s’appliquera facilement pure.

En quelques minutes seulement vous sentirez un soulagement.

Vous pouvez également rajouter une goutte d’huile essentielle de Thym à thujanol sur vos pastilles contre le mal de gorge. Elle seront encore plus efficaces

Pour qui ?

Cette huile essentielle très sûre d’emploi peut être utilisée chez tout le monde.

On n’utilisera par contre aucune huile essentielle chez la femme enceinte de moins de 3 mois.

Petite astuce :

Pour lutter contre le syndrome de Raynaud qui survient souvent en hiver (extrémités froides),  appliquez-en en massage une à deux gouttes plusieurs fois par jour sur les extrémités des doigts et des orteils atteints.

A savoir :

Attention de ne pas confondre l’huile essentielle de Thym à thujanol avec l’huile essentielle de Thym à thymol qui est caustique et ne peut pas s’utiliser pure.  De plus, cette huile essentielle est toxique pour le foie. Une patiente est venue à la pharmacie car elle avait acheté de l’huile essentielle de thym pour soulager son angine. Elle me dit avoir de plus en plus mal à la gorge depuis qu’elle utilise le thym pour la soulager. Je lui demande de me ramener le flacon et je constate avec effroi que l’huile essentielle de thym qu’elle a utilisée pour soulager son angine était de l’huile essentielle de thym à thymol et non pas du thym à thujanol. Elle avait soulagé son angine certes, mais elle s’était brûlé la gorge et c’est cela qui la faisait souffrir. Il est donc, vous le comprenez, extrêmement important de savoir de quoi on parle lorsque l’on utilise les huiles essentielles.

4) L’huile essentielle de Cyprès toujours vert :

Antitussive et spasmolytique, c’est l’huile essentielle des quintes de toux.

blank

Comment l’utiliser ?

En massage sur les bronches diluée à 50% dans une huile végétale.

En pratique vous prenez 4 gouttes d’huile essentielle de Cyprès et vous rajoutez 4 gouttes d’huile végétale de Macadamia ou une autre huile végétale au choix et vous massez cette synergie sur les bronches 3x/j

Pour qui ?

A cause de sa richesse en terpènes et de son caractère dermocaustique, cette huile essentielle sera utilisée chez l’enfant à partir de 6 ans et sera évitée chez la femme enceinte car sa peau est plus sensible. L’huile essentielle de Cyprès de Provence n’est plus contre-indiquée chez les femmes qui ont eu un cancer du sein oestrogéno-dépendant.

Petite astuce :

Vous pouvez rajouter une goutte de cette huile essentielle dans votre sirop contre la toux sèche.

A savoir :

Il ne faut pas confondre l’huile essentielle de Cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens)  avec l’huile essentielle de Cyprès bleu d’Arizona (Curpessus arizonica) qui est plus toxique.

5) L’huile essentielle d’Epinette noire :

C’est mon huile essentielle antifatigue par excellence.

L’hiver et l’absence de lumière font que l’on se sent plus fatigué.

blankGrâce à son effet tonifiant (elle booste nos surrénales pour augmenter notre production de cortisol), elle va nous donner un regain d’énergie et nous sera d’une aide précieuse.

Elle a également en bel effet anti-inflammatoire cortison-like et apaisera nos voies respiratoires.

En diffusion, elle a un effet antiseptique atmosphérique et pourra être diffusée en synergie avec l’essence de citron.

Comment l’utiliser ?

Vous appliquerez 1 goutte de cette huile essentielle diluée dans 1 goutte d’huile végétale au choix au niveau des surrénales (petites glandes situées juste au-dessus des reins) le matin et/ou le midi pendant une dizaine de jours.

Vous pouvez choisir la voie orale plutôt que la voie cutanée mais vous l’utiliserez toujours pendant maximum 10 jours. Dans ce cas vous en prendrez 1 goutte le matin que vous diluerez dans une huile végétale au choix. Par exemple, l’huile végétale de noix ou de Colza.

Pour qui ?

Cette huile essentielle peut être utilisée chez tout le monde.

Cependant, de par son action sur les surrénales, la prudence sera de rigueur chez les insuffisants rénaux.

Petite astuce :

L’huile essentielle de Pin sylvestre et d’Épinette noire conviennent toutes les deux très bien dans cette indication.

J’ai choisi l’huile essentielle d’Épinette noire car elle a une connotation plutôt féminine alors que l’huile essentielle de Pin sylvestre a une connotation plutôt masculine.

A savoir :

Cette huile essentielle peut être toxique pour les reins à dose élevée sur du long terme car elle risque alors de trop stimuler les reins.

6) L’huile essentielle de Marjolaine à coquilles :

blank

 

 

 

 

 

 

C’est mon huile essentielle anti coup de blues. La grisaille de l’hiver fait que l’on a parfois le moral dans les chaussettes. Grâce à elle on va pouvoir retrouver notre joie de vivre. Cette huile essentielle va nous soutenir et nous permettre d’aller de l’avant.

Comment l’utiliser ?

Vous en appliquerez 3 à 4 gouttes en massage sur le plexus solaire, les poignets ou tout autre point réflexe.

Vous pouvez également en avalez 2 gouttes le matin 5J/7.

Pour qui ?

Cette huile essentielle très sûre d’emploi peut être utilisée chez tout le monde.

On n’utilisera par contre aucune huile essentielle chez la femme enceinte de moins de 3 mois.

Petite astuce:

Si vous n’aimez pas l’odeur de cette huile essentielle, vous pouvez vous tourner vers l’huile essentielle de Verveine citronnée. Cette dernière un peu plus caustique devra être diluée à 50% dans une huile végétale avant de pouvoir être utilisée. En aromathérapie, si vous voulez apaiser la sphère nerveuse,  il est très important que l’odeur vous plaise pour que vous obteniez un résultat.

A savoir :

L’huile essentielle de Marjolaine à coquilles est aussi appelée  « Millepertuis aromatique ».

Faisant référence à cette plante aux superbes propriétés antidépressives.

7) L’essence de citron :

Elle possède d’excellentes propriétés antiseptiques atmosphériques et de blanksurfaces qui nous seront d’une très grande utilité pour assainir les intérieurs.

Comment l’utiliser ?

Versez-en 5 gouttes dans un diffuseur pour aseptiser la pièce que vous pouvez associer à 5 gouttes d’huile essentielle de Pin sylvestre ou d’Epinette noire.

Vous diffuserez pendant 20 minutes et renouvèlerez toutes les 2 heures (pensez à aérer la pièce avant de recommencer un nouveau cycle de diffusion afin de ne pas saturer celle-ci en molécules aromatiques).

Vous pouvez également en rajouter 1 goutte dans votre savon lorsque vous vous lavez les mains en association avec 1 goutte d’huile essentielle de Tea tree par exemple.

Pour qui ?

Cette essence très sûre d’emploi peut être utilisée chez tout le monde.

Cette essence n’est pas conseillée chez les patients sous anticoagulants car elle fluidifie le sang.

On n’utilisera aucune huile essentielle chez la femme enceinte de moins de 3 mois.

 

A savoir :

L’essence de Citron est photosensibilisante ; faites attention si vous l’appliquez sur la peau et que vous vous exposez ensuite au soleil.

Mes petits conseils en plus :

  • Si vous êtes malade, dormez ! Le sommeil et le repos favorisent la guérison.
  • Buvez régulièrement : de l’eau, des tisanes ou des hydrolats.  Surtout si vous avez de la fièvre. Un hydrolat d’Eucalyptus globuleux ou de Pin sylvestre fera des miracles. Versez-en 3 cuillères à soupe dans une bouteille d’un litre d’eau que vous boirez au cours de la journée.
  • Ne surchauffez pas vos pièces et aérez régulièrement.

Attention : les propriétés et indications mentionnées dans cet article sont basées sur un ensemble de recherche qui présente un usage traditionnel de l’huile essentielle, reconnu par des experts en aromathérapie.

Néanmoins il reste recommandé pour l’utilisation des huiles essentielles de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie qui vous connaît afin qu’il puisse recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Partagez

Poster un commentaire