Pourquoi les huiles végétales sont-elles aussi efficaces ?

Pour répondre à cette question, il faut revoir la composition précise de notre peau.

La peau est bien plus que l’enveloppe de notre corps. C’est un organe complexe qui remplit de nombreuses fonctions essentielles à la vie.

Je vous propose d’aller faire un petit voyage à l’intérieur de ce fabuleux mille-feuille !

La peau est composée de trois couches principales : l’hypoderme, le derme et l’épiderme. Chacune d’elles sont nécessaires pour notre santé et assurent des fonctions différentes.

 

blank

1) L'hypoderme : les fondations

L’hypoderme est la couche la plus profonde et la plus épaisse de notre peau. Il est situé sous l’épiderme et est relié à celui-ci par des fibres d’élastine et de collagène. Il est constitué de cellules graisseuses et est traversé de nerfs et de vaisseaux sanguins. L’hypoderme sert de séparateur entre les organes, les muscles, les os et les autres couches cutanées. Il protège également l’organisme des chocs physiques, des variations de température et sert de réserve de graisse.

2) Le derme : les sensations

Il représente la principale partie du volume total de la peau. C’est lui qui « ressent », car c’est là que se trouvent la majorité des terminaisons nerveuses sensitives nous permettant de ressentir le chaud, le froid, la pression et le toucher. Il prend en charge la nutrition de l’épiderme par diffusion. Ses fibres d’élastine et de collagène en font une véritable assise pour l’épiderme. On comprend donc facilement que le vieillissement du derme est à l’origine d’apparition de rides et de relâchement cutané.

3) L'épiderme : barrière de notre peau

Enfin, l’épiderme est la couche superficielle de la peau, celle que nous voyons. L’épiderme est constitué de kératinocytes (95%) qui se renouvellent sans cesse. Ils se déplacent de la base vers la surface de l’épiderme et, une fois arrivés à la surface, ils sont éliminés naturellement par les frottements. C’est ce que l’on appelle les peaux mortes ou cornéocytes (leur migration dure environ 1 mois).
L’épiderme contient également des mélanocytes,  des cellules qui renferment de la mélanine pour nous faire bronzer et des cellules particulières (cellules de Langerhans), chargées de capturer certains corps étrangers et de les livrer à notre système de défense immunitaire. En résumé, l’épiderme nous permet de résister au soleil et aux microbes. Il faut donc qu’il soit en pleine santé pour assurer ses fonctions de manière optimale. Pour rappel souvenez-vous que l’épiderme n’est pas vascularisé d’où l’importance que le derme soit en bonne santé.

La couche cornée est la couche la plus superficielle de l’épiderme. Elle est principalement constituée de cellules mortes, les cornéocytes. Entre les cornéocytes se trouvent des lipides, (des triglycérides et des céramides)  qui proviennent de notre alimentation (huile alimentaire, poissons gras, certains légumes).

Ce film hydrolipidique riche en corps gras assure naturellement une barrière protectrice vis-à-vis de l’extérieur, il est en première ligne pour lutter contre les microbes et permet également d’assurer la rétention d’eau à l’intérieur de notre peau en empêchant l’évaporation de celle-ci.

 

Ceci est la situation idéale malheureusement notre peau subit de nombreuses agressions extérieures  telles que le soleil, le froid, la pollution mais également intérieures, la consommations de cigarette, l’alcool, la mal bouffe. Ces lipides vont alors s’oxyder, se détériorer et ne savent plus rien assurer du tout. La peau devient alors sèche, terne et déshydratée et c’est là que nos précieuses huiles végétales interviennent !

Quand vous appliquez des huiles végétales sur votre peau, celle-ci les reconnaît car ce sont des huiles naturelles et elle sait parfaitement les utiliser là où elle en a besoin. A contrario, notre peau ne sait pas utiliser les huiles minérales issues de la pétrochimie comme la vaseline, la paraffine, les silicones qui n’ont à mon sens pas beaucoup d’intérêts pour celle-ci.

 

Quand je vois les résultats extraordinaires que l’on obtient en appliquant les huiles végétales sur la peau. Par exemple pour apaiser un eczéma ou une sécheresse cutanée, je me dis que la nature est bien faite et que l’on a tout à portée de main. Donc maintenant que vous savez tout cela, vous avez le choix : continuer de vous hydrater avec des huiles minérales issues de la pétrochimie ou choisir des huiles végétales que votre peau va immédiatement reconnaitre et pouvoir utiliser pour se reconstruire.

Attention : les propriétés et indications mentionnées dans cet article sont basées sur un ensemble de recherche qui présente un usage traditionnel de l’huile essentielle, reconnu par des experts en aromathérapie.

Néanmoins il reste recommandé pour l’utilisation des huiles essentielles de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie qui vous connaît afin qu’il puisse recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Partagez

Poster un commentaire