Mes 9 astuces pour vous prémunir des allergies saisonnières !

Dans le précédent article, je vous expliquais comment vous débarrasser de vos allergies saisonnières grâce aux huiles essentielles (relire l’article).

Dans cet article, je vais vous donner des astuces à mettre en place un mois avant la période des pollens pour éviter les allergies saisonnières ou du moins en réduire l’intensité.

A vous de faire votre choix parmi les différentes possibilités qui s’offrent à vous !

1) Drainez votre foie

Souvent oublié le drainage du foie est primordial pour diminuer les symptômes allergiques.
En le drainant vous le nettoyez et le rendez plus performant pour débarrasser votre corps des allergènes en tous genres.
Pensez à drainer votre foie pendant 21 jours et commencez ce drainage 1 mois avant la saison des allergies.

Afin de choisir les huiles essentielles  les plus appropriées pour réaliser une cure détox efficace, je vous conseille d’aller consulter l’article sur la détox .

2) Huile végétale de Nigelle

Appelée également cumin noir, le prophète Mahomet disait de cette huile végétale qu’elle pouvait soulager de tout sauf de la mort.
L’huile végétale de Nigelle possède, entre autres, des propriétés antihistaminiques naturelles, des propriétés anti-inflammatoires et relaxantes des bronches. Vous pourrez associer cette huile végétale à vos huiles essentielles en en prenant une cuillère à café le matin à jeun ou vous pourrez en assaisonner généreusement vos salades en été.

3) Bourgeon de Cassis

Il s’agit du macérât le plus utilisé en gemmothérapie.
Le bourgeon de Cassis a un puissant effet anti-inflammatoire, que l’on appelle cortisone-like.
Il vous aidera à diminuer tous les symptômes liés à l’allergie.

 

On commencera par 5 blankgouttes le matin à jeun à diluer dans un verre d’eau et on augmentera la dose au fur et à mesure pour atteindre 15 gouttes.
Il est important d’augmenter la dose progressivement.
Cette cure de bourgeon de Cassis pourra se faire pendant 3 semaines puis il faudra arrêter pendant une semaine pour ensuite reprendre si nécessaire.

 

A cause de la présence d’alcool dans le macérât, le bourgeon de Cassis n’est pas autorisé chez la femme enceinte et la personne alcoolique.
A cause de son effet cortisone-like on ne l’utilisera pas chez l’enfant de moins de 6 ans.
On évitera de prendre les gouttes le soir car ce macérât, en stimulant la production de cortisol par les surrénales, a un effet tonique et peut vous empêcher de dormir.

4) Probiotiques

On a vu dans l’article précédent que les causes d’une allergie peuvent être une hyperperméabilité intestinale. Il est important de garder la barrière intestinale intacte.
Il existe une interaction importante entre la perméabilité intestinale et le déséquilibre du microbiote. Apporter des probiotiques, des prébiotiques et de la glutamine donne des résultats spectaculaires dans la lutte contre les allergies saisonnières.
Les probiotiques ont la capacité d’induire et de maintenir la tolérance aux allergènes.
La glutamine permettra, quant à elle, de corriger la perméabilité intestinale en réparant la barrière intestinale. De la sorte, elle ne pourra plus laisser passer les allergènes.

5) Vitamine D

On a vu que les allergies sont causées par un dysfonctionnement du système immunitaire qui réagit de manière exagéré.
La vitamine D permet de réguler le système immunitaire de manière très efficace. Pour l’adulte, une dose de 1000UI par jour est recommandée, à prendre de préférence au repas pour une meilleure absorption de celle-ci.

6) Vitamine C

Les allergies sont souvent associées à une carence en vitamine C. Une cure de vitamine C permet de déclencher une réaction antitoxique et immunorégulatrice pour prévenir les attaques des allergènes. De plus, elle agit comme antihistaminique direct, anti-inflammatoire et antiœdémateuse au niveau de la microcirculation.
On sait qu’elle est anti-rhume mais elle est aussi anti-rhume… des foins puisqu’elle semble prévenir la production d’histamine et que son taux serait d’ailleurs inversement proportionnel à celui d’histamine. Il est recommandé de consommer 1 gramme de vitamine C par jour au petit déjeuner.

7) Omégas 3

Ils sont contenus dans les huiles de petits poissons gras (maquereaux, harengs…) ou de krill (petits crustacés des eaux froides). Ce sont de puissants anti-inflammatoires naturels. Dans les cultures où on mange plus de poisson et moins de viande, l’asthme et les allergies sont en général moins fréquents. Il faudrait en consommer environ 2 grammes par jour en plusieurs prises au cours des repas principaux.

blank

8) Homéopathie

En prévention, une dose de Pollen 9ch par semaine en dehors des repas. Si une crise se manifeste, 3 granules d’Apis mellifica 9ch combiné à 3 granules d’Allium cepa 3x/j.

9) Magnésium

Il joue un rôle important dans le déclenchement de la libération d’histamine puisqu’il stabiliserait les membranes cellulaires et retarderait voire empêcherait la libération de l’histamine.
La dose recommandée est de 300mg par jour pendant plusieurs mois. Je recommande d’acheter du magnésium marin ou du magnésium sous forme de citrate, de glycérophosphate ou de bisglycinate.
Je déconseille les autres sels de magnésium qui sont beaucoup moins bien assimilés par notre corps.

Attention : les propriétés et indications mentionnées dans cet article sont basées sur un ensemble de recherche qui présente un usage traditionnel de l’huile essentielle, reconnu par des experts en aromathérapie.

Néanmoins il reste recommandé pour l’utilisation des huiles essentielles de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie qui vous connaît afin qu’il puisse recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Partagez

Poster un commentaire