Apprenez à reconnaître une huile végétale de qualité !

Pourquoi devez-vous être exigent sur la qualité des huiles végétales que vous achetez ?

 

Tout simplement parce qu’une huile végétale de grande qualité vous donnera des résultats incomparables contrairement à une huile végétale de moins bonne qualité.

De plus, une huile végétale de très bonne qualité sera meilleure pour votre santé et la santé de votre peau.

Les huiles végétales sont principalement constituées d’acides gras et ce sont les différents acides gras qui composent l’huile végétale qui vont lui donner ses propriétés.

Mais attention, qui dit acides gras dit que vos huiles végétales peuvent rancir. C’est ce qu’on appelle l’oxydation !

Vous trouverez sur le marché des huiles végétales hydrogénées.

L’hydrogénation d’une huile végétale est un procédé au cours duquel on ajoute des atomes d’hydrogènes sur les acides gras qui composent votre huile végétale.

Ce procédé permet de protéger l’huile végétale de l’oxydation car l’huile végétale devient saturée. Malheureusement c’est un procédé qui est uniquement mis en place pour augmenter la rentabilité des huiles végétales car une huile végétale saturée est plus toxique pour notre santé.

Vous rencontrerez peut-être également des huiles végétales brutes. C’est le nom donné à une huile végétale après extraction quel que soit le mode d’extraction. Ce n’est donc pas en soi un gage de qualité.

Tout comme pour vos huiles essentielles, il existe de nombreuses différences de qualité au sein des huiles végétales.

Voyons ensemble les différents critères de qualité d’une huile végétale.

1) Le mode de culture :

L’huile végétale doit être bio afin d’éviter toute accumulation de pesticides et de métaux lourds. De plus dans un environnement traité aux pesticides, la plante ne développera pas son immunité naturelle pour résister aux agresseurs. En effet, une plante va synthétiser différentes molécules pour se protéger contre les agressions extérieures (microbes, sécheresse, brûlures du soleil, radicaux libres, animaux,..) et ceci pour notre plus grand bonheur car nous retrouverons ces molécules dans l’huile végétale et nous pourrons bénéficier de leurs bienfaits. Ainsi, vous l’aurez compris, une huile végétale pourra être de qualité excellente ou médiocre en fonction de son mode de culture. Recherchez sur votre flacon la mention AB ou ecocert.

 

blank

2) La récolte :

La récolte a énormément d’importance pour obtenir une huile végétale de qualité. Lors de la récolte il faudra faire attention à deux choses :

Le tri: Il faut absolument retirer les graines qui seraient abimées ou moisies au risque que la qualité de votre huile végétale s’en ressente fortement

La période de récolte : Si on récolte les graines ou fruits pas assez murs, la plante n’aura pas eu le temps de produire certaines molécules et par conséquent votre huile végétale sera de mauvaise qualité

3) La méthode d’extraction de l’huile végétale :

L’huile végétale doit être obtenue par première pression à froid afin de préserver toutes ses propriétés. Elle sera obtenue par pression mécanique des graines, des noyaux ou des  fruits de la plante dont elle est issue. En pratique, on fait passer les graines fraîches dans une presse, tout cela sans échauffement pour ne pas altérer la qualité de l’huile et on extrait celle-ci. L’huile végétale ainsi obtenue, contiendra une grande quantité de nutriments (vitamines, tocophérols, acides gras essentiels, pigments, antioxydants…).

Pour information , il existe d’autres procédés d’obtention des huiles végétales, destinés à obtenir de meilleurs rendements en huile végétale mais dénaturant totalement ou en partie les différentes molécules qui la constituent

Pression à chaud : par opposition à la pression à froid, on procède au chauffage des graines de fleurs et des noyaux de fruits, entre 80 et 120°C avant la pression.


Extraction au solvant : il s’agit d’une extraction des résidus du pressage à l’aide de solvants pétrochimiques volatils (principalement de l’hexane) qui obligent la réalisation d’une étape de raffinage pour les éliminer. C’est le cas de la plupart des huiles alimentaires et cosmétiques non bio. Cela permet d’augmenter le rendement mais on perd un grand nombre de molécules insaponifiables et on dégrade l’huile végétale.


Extraction au CO2 supercritique : on utilise souvent ce procédé pour extraire les huiles des petites graines de certains fruits comme la framboise par exemple. C’est la moins pire des méthodes, elle permet de garder les molécules intactes

4) Elle doit être vierge :

L’huile ne doit subir aucune transformation avant ou après le pressage. Elle est dite vierge. Certaines huiles végétales subissent des traitements chimiques de type décoloration ou désodorisation après extraction ce qui altère fortement la qualité de l’huile végétale. En résumé, on n’utilise aucun moyen chimique pour avoir une huile de jolie couleur ou avec une odeur agréable.

5) Elle doit être clarifiée :

Les impuretés (dépots, écorces…) seront retirées mais que par des moyens mécaniques doux.

Vous devez fuir toutes les huiles végétales qui ne répondent pas aux critères ci-dessus et qui n’apporteraient aucun bienfaits à votre peau, voire même, pourraient être toxique pour votre santé et celle de votre peau.

Attention : les propriétés et indications mentionnées dans cet article sont basées sur un ensemble de recherche qui présente un usage traditionnel de l’huile essentielle, reconnu par des experts en aromathérapie.

Néanmoins il reste recommandé pour l’utilisation des huiles essentielles de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie qui vous connaît afin qu’il puisse recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Partagez

Poster un commentaire