Huiles essentielles et coronavirus !

L’expérience que je vous partage ici est le résultat d’une réflexion personnelle suite à la revue de nombreuses études qui ont apporté des résultats très satisfaisants dans divers contextes d’infections virales.  Je n’ai bien évidemment aucun recul sur le coronavirus, mais je pense que les huiles essentielles ne peuvent pas faire de tort et peuvent apporter un véritable plus pour faire barrière au coronavirus. Il n’y a pas de vaccins actuellement mais il y a la possibilité de se tourner vers des thérapies naturelles.

 

Le coronavirus est une mauvaise grippe qui affole la planète car l’homme n’a pas le contrôle sur sa propagation et n’a aucun moyen de détruire le virus avec les médicaments connus.
Les personnes de plus de 70 ans et les personnes souffrant de pathologies chroniques sont les cibles de ce virus car leur immunité est défaillante. Soutenir nos défenses naturelles est une urgence absolue.

Le coronavirus est un virus à ARN, ce qui lui permet de muter très facilement et augmente sa virulence à chaque mutation. Il arrive grâce à ce mécanisme à déjouer notre système immunitaire. Le nombres de personnes atteintes dans le monde est très difficile à estimer car il faut savoir que dans un grand nombre de cas les malades peuvent être asymptomatiques, de plus beaucoup de patients atteints ne sont pas diagnostiqués.

Les premières barrières contre le coronavirus sont le lavage des mains à l’eau et au savon et le port d’un masque de protection et de lunettes de protection.

En plus de cela, il existe des gestes aromatiques simples qui peuvent aider l’organisme à faire barrière contre le virus en stimulant nos défenses immunitaires.

Des études ont permis d’identifier des huiles essentielles qui ont fait leurs preuves sur de nombreux virus comme la grippe H1N1, le HPV, l’herpès… mais toujours dans des études in vitro. Pour ma part, j’ai décidé que des études in vitro aussi concluantes étaient un niveau de preuve suffisant et me permettaient une utilisation rationnelle des huiles essentielles.

 

 

blank

L’huile essentielle qui possède le plus grand nombre de publications par rapport à son activité antivirale est l’huile essentielle de Laurier noble. Elle possède des propriétés antivirales et immunostimulantes puissantes. De plus elle a des propriétés antidouleur puissantes ce qui m’intéresse particulièrement dans ce type d’infections virales souvent associé à des courbatures très importante.

 

Voici ce que j’utilise pour essayer de résister :

dans un flacon en verre foncé de 30ml muni d’un compte-goutte, je verse 100 gouttes  d’huile essentielle de Ravintsara, 40 gouttes d’huile essentielle de laurier noble et 40 gouttes d’huile essentielle de Tea tree.

 

En prévention pour résister :

Pour un adulte ou un enfant de plus de 12 ans : 4 gouttes en massage sur les poignets 3x/j toute la durée de l’épidémie.

Pour un enfant de 6 à 12 ans :  On divise la dose adulte par 2 soit 2 gouttes en massage sur les poignets 3x/j toute la durée de l’épidémie.

Si des symptômes sont avérés :

Pour un adulte ou un enfant de plus de 12 ans : j’appliquerai 6 à 10 gouttes du mélange 6 à 10x/j pendant 48h sur la plante des pieds, le dos ou le thorax. Les jours suivants j’appliquerai 4 gouttes 6x/j pendant 5 jours.

Pour un enfant de 6 à 12 ans je ferai exactement la même chose mais je diviserai la dose adulte par 2.

 

Attention. :

– Les personnes asthmatiques et épileptiques, les enfants de moins de 6 ans, les femmes enceintes et allaitantes ne peuvent pas recevoir de doses massives d’huiles essentielles.

– L’huile essentielle de Laurier noble est une huile essentielle considérée comme allergisante. Il est préférable de vérifier la tolérance cutanée à cette huile essentielle en faisant un test d’allergie au niveau du pli du coude lors d’une première utilisation.

 

Voici les liens vers les différentes études  :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19843207/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27966790/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18357554/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24831245/

https://link.springer.com/article/10.1007/s10787-020-00744-0

 

 

 

Partagez

Commentaires

  • blank
    1 novembre 2020
    répondre

    Sandrine

    Alexia, merci pour ces conseils. 3x/jour en preventif, c’est fort, non? Ne faut il pas faire une pause le weekend?

Poster un commentaire