Boostez votre immunité pour résister aux envahisseurs ! (partie 2 sur 2)

Après avoir évoqué ensemble quelques pistes pour booster votre immunité dans la partie 1 de cet article,  je vais vous présenter aujourd’hui d’autres alternatives possibles.

Souvenez-vous que nous sommes tous porteurs de germes et sommes chaque jour en contact avec de nombreux autres. Certains d’entre eux sont bénéfiques pour notre survie d’autres pas. Or, nous ne succombons pas pour autant à toutes ces infections. Ceci grâce à  un système de défense remarquable : notre système immunitaire, composé entre autres de globules blancs et d’ anticorps.

Pourtant, de temps en temps nous résistons mal. Certaines personnes sont capables de résister à un virus et même parfois de ne ressentir aucun symptôme alors que d’autres succomberont à ce même virus.

Pourquoi ?

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent expliquer cela notamment l’état de santé général de la personne, l’existence  de pathologies sous-jacentes (diabète, hypertension, asthme …), son âge, le stress et la fatigue. On sait que le bébé et la personne âgée ont un système immunitaire moins efficace.

 

Dans la première partie de cet article nous avons vu ensemble l’intérêt de l’huile essentielle de Ravintsara, de la vitamine D, des probiotiques et de l’échinacée. Aujourd’hui je voudrais aborder avec vous d’autres pistes :

 

 

La propolis :

 Qui en Grec signifie « en avant de la Cité » est un ensemble de substances résineuses, gommeuses et balsamiques récoltées par les abeilles butineuses sur les bourgeons des arbres.

blankCette résine végétale est ensuite érigée devant l’entrée de la ruche comme une barrière naturelle pour protéger la colonie des agressions extérieures et des prédateurs. La richesse de la propolis réside dans la multitude de substances qu’elle renferme. On trouve parmi elles : des flavonoïdes, des acides phénoliques, des acides aromatiques et de très nombreux oligo-éléments qui en font une matière unique dans la Nature.

Il serait dommage de ne pas profiter des agents anti-infectieux naturels que les abeilles nous offrent.

Vous trouverez la propolis dans le commerce sous différentes formes :  gélules, extraits fluides , sirops, sprays, gommes à mâcher , teintures…

Vous pouvez utiliser la propolis en gouttes buvables 8DH à raison de 2ml dans un verre d’eau tous les matins à jeun 5j/7.  Si vous tombez malade, augmentez la fréquence et prenez-en 2ml 3x/j. Gardez la solution quelques secondes en bouche avant de l’avaler. Si c’est la première fois que vous en prenez commencez par une dizaine de gouttes et augmentez progressivement la dose afin d’être certain de bien supporter la propolis.

Quelques précautions d’usage :

Le risque de développer une allergie à la propolis augmente avec la durée du traitement. Ne pas utiliser pendant plus de 2 ou 3 semaines consécutives.

Il existe un risque d’allergie croisée en cas d’allergie au baume du tigre ou au peuplier baumier.

Ce complément alimentaire contient de l’éthanol (alcool). Son utilisation est dangereuse chez les sujets alcooliques et doit être prise en compte chez les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les groupes à haut risque tels que les insuffisants hépatiques ou les épileptiques.

 

 

La vitamine C :

Aussi appelée acide ascorbique, elle joue de multiples rôles dans l’immunité. Elle contribue entre autres à la synthèse des anticorps, d’où l’intérêt d’augmenter sa consommation de fruits et légumes frais très riches en vitamine C surtout les fruits et légumes à couleur vive. Nous ne pouvons pas synthétiser la vitamine C (contrairement à la vitamine D) elle doit donc être fournie par l’alimentation. Attention, la vitamine C est hypersensible à la chaleur, les fruits et légumes cuits en contiendront beaucoup mois. De plus, la vitamine C est très sensible à l’oxydation au contact de l’air. Donc si vous vous pressez un bon jus d’orange et que vous ne le buvez pas tout de suite il ne contiendra quasi plus de vitamine C.

Prenez-en tout l’hiver, la fréquence est à ajuster en fonction de la sévérité de la menace ou de la vulnérabilité de la personne. La dose usuelle recommandée est de 1g/j à fractionner en au moins 4 prises.

Optez pour de la vitamine C naturelle extraite des baies d’acérola (arbre des Antilles) et si possible biologique qui sera bien mieux assimilée par l’organisme. La teneur en vitamine C de l’acérola est au maximum de 1,8%. Un produit indiquant 25% ou 30% d’acide ascorbique a donc de fortes probabilités de contenir de la vitamine C de synthèse.

L’acérola peut augmenter le taux d’acide urique. Pour cette raison, elle est contre-indiquée aux personnes souffrant de goutte. L’acérola pouvant favoriser les calculs rénaux elle est également contre-indiquée aux personnes susceptibles de souffrir de cette pathologie.

 

La détox hépatique :

blankNettoyer le foie est très important pour que le sang soit bien épuré et fluide. Celui-ci pourra ainsi transporter plus facilement les anticorps. Pour cela plusieurs solutions existent. La phytothérapie, le jeûne, l’aromathérapie…. Utilisez l’huile essentielle de romarin à verbénone qui n’a aucune contre-indication. Avalez-en une goutte dans une cuillère à café d’huile végétale de colza le matin à jeûn en cure de 20 jours.

Petite astuce supplémentaire, limitez au maximum les graisses saturées et les sucres rapides qui engorgent le foie.

 

Le magnésium : 

Le magnésium est le quatrième minéral le plus répandu dans notre organisme. Plus de la moitié se retrouve dans les os et les dents, un quart se trouve au niveau musculaire et le dernier quart est impliqué dans plus de 300 réactions biochimiques cellulaires dont la production d’énergie.

Comme on l’a vu précédemment, la production d’énergie est indispensable à notre organisme pour avoir un système immunitaire fonctionnel et efficace. Le corps ne produit malheureusement pas cet oligoélément et on en perd beaucoup par élimination urinaire via le rein. Au plus on est stressé ou fatigué au plus on perd du magnésium dans nos urines et au plus on perd du magnésium au plus on est stressé et fatigué. Il s’agit d’un cercle vicieux qu’il faut absolument rompre en ayant une alimentation riche en magnésium et en prenant des compléments de blankmagnésium.

Dans notre alimentation on trouve le magnésium dans les fruits de mer, les bananes, le chocolat noir (ah vous avez une bonne raison d’en manger) les noix fraîches, les oléagineux… Mais ce n’est malheureusement pas suffisant; il faut donc ajouter à cela des compléments de magnésium.

Face au nombre de plus en plus élevé de magnésium disponibles sur le marché, lequel choisir ? Privilégiez soit un magnésium marin soit un citrate ou bisglycinate de magnésium. Le premier possède une très haute teneur en magnésium même s’il n’y en a qu’une partie qui sera résorbée  tandis que les seconds contiennent moins de magnésium mais qui est nettement mieux résorbé. Fuyez les oxydes et carbonates de magnésium qui ne sont pas bien résorbés et ont une tolérance digestive très faible. Ils provoquent une accélération du transit donc en gros votre magnésium se retrouvera dans vos toilettes et non pas dans votre corps. Les doses  recommandées sont comprises entre 300 et 600mg de magnésium élément par jour à fractionner en plusieurs prises si possible.

 

Vous avez maintenant en main différentes pistes possibles qui vous aideront à booster votre immunité. Vous n’avez plus qu’à choisir celles que vous préférez. Vous pouvez associer autant de possibilités que vous le désirez !

Partagez

Commentaires

  • blank
    5 mai 2020
    répondre

    Cambriella

    Bonjour Alexia,

    Merci beaucoup pour vos conseils judicieux !
    Sincères salutations respectueuses,

Poster un commentaire